C'est toi la mode !

Fashion Blog pour améliorer ton style…

Céline Schmink : Pour « Paris-Memphis », elle adopte un look boho-western

Céline Schmink2

Elle possède une voix sauvage, une créativité sans limite et… un dressing fort bien rempli ! Pour les shootings et les clips illustrant son nouvel album « Paris-Memphis » (ce mois-ci à l’honneur de la presse nationale musicale), Céline Schmink a varié les looks Western et Boho. Il faut dire que « Paris-Memphis », un opus pop-folk-bluesy teinté de rétro-rock et de lancinantes plages de pedal-steel et d’autoharp, ne manque pas de style. Il évoque directement la Route 66 et le bitume. C’est cette collaboration américaine réussie qui a inspiré Céline pour ses looks. Interview.

Céline Schmink

La conception de votre album « Paris-Memphis » a changé à la fois votre voix et  votre style. Comment l’expliquez-vous ?

« Paris-Memphis » est une aventure humaine de 13 mois qui a débuté en Californie, au fameux Studio Pros, grâce à des musiciens de majors qui collaborent avec de grands noms comme Regina Spektor ou encore kelly Clarkson. Ce sont eux qui, les premiers, ont joué de façon folk et très bluesy mes partitions pop ! Lorsqu’on produit un album pendant 13 mois, on met tout le reste entre parenthèses. Le look aussi, mis à part pour les clips et les shootings. La production d’un album est coûteuse, il faut tenir des délais, son et image sont étroitement mêlés,  c’est donc dès le début qu’on façonne le style d’un album sans renoncer totalement au sien ! Pour « Paris-Memphis », j’ai choisi de revenir à l’essentiel : des vrais musiciens et de vrais instruments et non un son synthé. Ces 13 mois m’ont permis de retrouver à la fois ma nature profonde, la simplicité et mes influences : Chris Isaak que j’adore ou encore Lisa-Marie Presley que j’admire. « Paris-Memphis » est conçu sous forme de road-trip, par les photos, les clips et la couverture associés, il fallait transmettre cette idée de voyage un peu hobo et western et de grands espaces. Je n’ai pas cherché loin dans mon dressing : j’adore porter des santiags, des boots, des low-boots et des bottes Harley Davidson. Je fais de la moto régulièrement, je suis équipée. Quant à ma voix, j’ai juste épuré : moins de vibrato, moins de fioritures, plus de naturel et de ronronnements de moteur si je puis-dire,quelques distorsions et plus d’attaques, afin d’évoquer un contexte un tantinet sauvage. J’ai mis de côté le velouté un peu enfantin qui a fait le succès de mon premier disque. Aujourd’hui on me dit que j’ai une vraie empreinte vocale. Le bonheur !

Céline Schmink3

Pour le clip de « Bêtes d’orage » avec l’acteur Jean Masini vu dans Bref, Sodas et Groland, vous avez choisi un look plus cabaret et plus coloré, pourquoi ?

J’ai été danseuse et chorégraphe, c’est un peu un clin d’œil à mon passé. Je tourne aussi la page sur mon premier disque « La ballade d’Anissa » qui évoquait les cabarets parisiens d’une façon romantique. Dans « Bêtes d’orage » je m’affiche davantage comme une danseuse sexy qui n’a pas froid aux yeux et qui appelle à la débauche. C’est ma liberté retrouvée et une façon de dire que je suis là pour m’imposer. J’ai adoré ce look très « Liza Minelli ».

Céline Schmink4

Pour le clip de « Miss Molly », vous portez un jean déchiré, un tee-shirt d’Elvis en lambeaux et d’incroyables boots rosées et argentées, c’est votre idée ?

Pour ce clip, j’ai travaillé avec un cinéaste professionnel, il m’a laissée évoluer à ma façon, vivre ma chanson comme je le souhaitais. La tenue est mon idée. Chanter dans des pneus géants et sur une belle cylindrée est celle de mon mari ! Vous voyez le réalisateur a mixé les idées de chacun. Tout l’album « Paris-Memphis » évoque forcément le King, d’où le tee-shirt auquel j’ai ajouté une touche féminine.

Céline Schmink5

En plus d’être auteur-compositeur et interprète, vous tenez, depuis 2011, un blog Mode à succès : « Healthy Beauty Place ». Collaborez-vous avec des marques de vêtements ?

Healthy Beauty Place n’est, bien-sûr, pas une priorité mais c’est plutôt le carnet de route et de style d’une chanteuse. Il y a deux ans, pour la sortie de mon premier disque, j’ai représenté la marque australienne « Slinky Sleeves » pour la France (photo ci-dessus). Lors du lancement de « Paris-Memphis » au cultissime Polly Maggoo, c’est la styliste Meral Akrour qui possède une boutique rue Pastourelle, qui m’a habillée de la tête aux pieds, dans un style rétro-rock.

Quels sont vos projets musicaux et modesques ?

Cela fait six mois que je suis en promo de l’album « Paris-Memphis ». Je suis allée en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg le présenter. Je fais de nombreux concerts et show case. J’ai fait des radios. J’ai été invitée à la télé sur IDF1 au JJDA (avec Jacky du Jacky Show). Ce mois-ci, je suis dans KR Home Studio, le magazine de la création musicale. C’est un plaisir de s’y voir qualifiée d’artiste multi-talent. Je serai bientôt « featured voice » pour un nouveau groupe jazzy-electro, un single nommé « Low blue flame » va sortir en janvier et vers le mois de février un album digital de 7 titres en voix-autoharp. Je vais également chanter en duo avec une chanteuse américaine une chanson très française que j’ai écrite et composée. Côté Mode, le blog Healthy Beauty Place devrait proposer plus de looks originaux sous peu.

Ecouter la musique de Céline Schmink : http://www.laparoliere.com

Visiter le blog Mode de Céline Schmink : http://www.healthybeautyplace.com

Suivre Céline Schmink sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Céline-Schmink/350243691742209

Commentaires