C'est toi la mode !

Fashion Blog pour améliorer ton style…

Savez-vous comment sont testés vos vêtements ?

Lorsqu’on s’offre des vêtements, on a toujours tendance à prioriser l’aspect esthétique extérieur aux dépens de la qualité. Bien sûr, avoir recours à une marque reconnue est un moyen efficace de s’assurer de la qualité d’un vêtement. Savez-vous que, comme n’importe quel produit, les matières premières d’un vêtement sont soumises à des tests pour garantir leur qualité ?

Le tissu : le corps d’un vêtement

shopping-ete

Avant leur commercialisation et afin d’obtenir certaines certifications garantes de notre sécurité, différents tests peuvent être effectués sur les textiles.

 

Le test de résistance à l’abrasion appelé également : test sur Martindale. Son résultat est mesuré en tours Martindale, soit le nombre de tours qu’effectue la machine, dotée d’un abrasif du type papier de verre, avant que le tissu frotté ne succombe suite à cette épreuve.

 

On peut également soumettre le textile à un test de résistance aux frottements qui mesure l’indice de résistance à la déteinte par rapport aux autres vêtements. Il est mesuré sur une échelle de 1 à 5. Néanmoins une bonne résistance à cette épreuve n’implique pas un risque de décoloration zéro. Il ne s’agit que d’un indicateur de protection car ce n’est pas possible qu’un tissu soit complètement protégé. L’échelle donne donc une note qualitative sur le traitement du tissu.

 

Enfin, vous avez tous déjà été confronté à ces petites boules de coton qui se forment sur les vêtements avec l’usure : les bouloches ! Sachez qu’il existe également un indice de formation de boulochage attribué aux tissus, partant de 1 à 5. La réduction du boulochage est obtenue par l’application de produits chimiques dans le tissu, et les plus résistants portent la mention « anti-boulochage ».

 

D’autres tests comme la perméabilité à l’eau et à l’air, ainsi que la résistance au feu peuvent aussi être effectués selon la destination du tissu.

 

La couleur : l’âme d’un vêtement

Avoir une jolie couleur, c’est bien. Qu’elle résiste à tout, c’est mieux.

 

Le lavage et le séchage sont les premiers ennemis de la couleur. Des tests d’évaluation de la tenue de la teinte sont mis en place pour les conformer aux normes européennes.

 

Ensuite, les couleurs ternissent à l’exposition prolongée à la lumière et au soleil. Le test de résistance à la lumière permet de donner des degrés de résistance aux tissus, allant d’une échelle de 1 à 8.

 

Les marques sont également confrontées au problème de la précision des couleurs. En effet, dans une gamme de produits d’une même teinte, il faut s’assurer que celle-ci sera identique du premier au deuxième t-shirt produit. Les couleurs Pantone sont, dans ce domaine, des références en la matière. En répondant à des critères de qualité stricts, à un cahier des charges détaillé et grâce à une codification précise elles permettent à deux interlocuteurs de s’entendre facilement sur la couleur attendue.

Commentaires